Annonce pour nos partenaires
www.24piecesAUTO.fr Www.piecesAuto24.lu

La tarification de l’assurance auto : les critères considérés



Pour accorder une assurance auto, les compagnies disposent de barèmes pour calculer les primes et les surprimes. Ces barèmes se basent sur des critères relatifs notamment au conducteur et au véhicule. Nous allons les détailler dans ce qui suit.

assurance-auto


Les jeunes payent plus cher leurs assurances


Les assurances fixent le tarif de l’assurance auto selon quelques critères. Au centre se trouve le conducteur, tandis que le véhicule peut entrer dans la balance. Les novices auront à payer plus : pour un individu qui a son permis que depuis 3 ans, et qu’il ne s’est pas été souscrit à aucune police durant cette période. Il aura payé 100 % de surprime lors de sa première année d’assuré. Un plus à s’acquitter, calculé selon la cotisation de base de la responsabilité civile. Ce taux diminue à 50 % lors de l’année suivante. En ce sens, il sera complètement à zéro en entrant dans les trois ans d’affiliation à la compagnie. Le bénéficiaire aura ainsi le même statut qu’un assuré normal.

Pour faire aboutir ce processus, le conducteur sera le principal responsable. S’il ne connait pas de déboires durant les deux premières années d’assuré, il sera gagnant. En attendant, son comportement sera scruté par la compagnie. Tout manquement volontaire ou involontaire aura des répercussions sur son contrat. D’après les critères de sélection des compagnies d’assurance, un jeune conducteur est plus exposé aux accidents. En cas de  manque d’expérience, les compagnies préfèrent prendre des marges de manœuvre financière pour mieux répondre aux risques aggravants. La majorité des assureurs procèdent de cette manière. 

Les autres critères de tarification

cout-assurance


Si le souscripteur est un conducteur expérimenté, la compagnie étudiera ses années passées dans la conduite. S’il présente des mauvais points, les assureurs prendront les dispositions correspondantes. Une personne ayant été la cause d’un sinistre verra appliqué un taux de plus de 300 % sur sa prime. La compagnie s’offre  un matelas de sécurité pour parer à toute éventualité. Plus l’assuré commet des délits durant ses premières années d’affiliation, plus l’assureur révise ses formules de primes. Ce deuxième critère peut être problématique pour un chauffeur imprudent.

Le véhicule aussi entre en compte dans la tarification de l’assurance d’après vidal-assurances.fr. Les voitures directement sorties des usines des constructeurs seront soumises à des primes plus élevées.  Suite à leur valeur, le véhicule neuf peut être volé, tandis qu’une voiture d’occasion est moins exposé à ce risque. 
Un autre critère : la puissance du véhicule. Pas à cause des chevaux du moteur, mais la vitesse se trouvant  sur le podium des causes de sinistre si elle ne se trouve sur la plus haute marche. De plus, les dégâts seront plus graves. S’ajoutant au véhicule endommagé, voire détruit, le conducteur peut subir des blessures.  

Les petits plus qui affectent le prix de l'assurance


D’autres critères importants peuvent aussi être considérés par la compagnie à savoir l’usage de la voiture. L’assureur statuera sur les tarifs si l’automobile est utilisée en milieu professionnel ou à titre particulier. Quel que soit le cas de figure, les risques encourus influenceront toujours les décisions. Même les zones géographiques sont prises en considération, une ville est plus risquée qu’une bourgade en campagne. 
Le choix de la compagnie est libre, par contre le conducteur est obligé par la loi d’avoir une assurance auto.

Retrouvez plus de conseils dans nos dossiers, ainsi que des infos utiles sur notre blog auto.

A lire aussi : Quelles sont les meilleures assurances auto en France



La tarification de l’assurance auto : les critères considérés La tarification de l’assurance auto : les critères considérés Reviewed by Buzz To Win on 9/20/2017 05:42:00 PM Rating: 5

Articles similaires à découvrir

Fourni par Blogger.